Outils pour utilisateurs

Outils du site


teaching:biblio-10.1021-ed085p1372

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

teaching:biblio-10.1021-ed085p1372 [2015/11/05 11:13]
villersd créée
teaching:biblio-10.1021-ed085p1372 [2018/06/07 12:23] (Version actuelle)
villersd
Ligne 1: Ligne 1:
 ====== ​ Enseignement de l’hypothèse d’Avogadro en aidant les étudiants à voir le monde autrement ====== ====== ​ Enseignement de l’hypothèse d’Avogadro en aidant les étudiants à voir le monde autrement ======
  
- +[[https://​pubs.acs.org/​doi/​abs/​10.1021/​ed085p1372|Teaching Avogadro's Hypothesis and Helping Students ​to See the World Differently]] Brett Criswell, ​J. Chem. Educ., 2008, 85 (10), p 1372 DOI: 10.1021/​ed085p1372 ​Résumé de N.G., 2008-2009
-[[http://​pubs.acs.org/​doi/​abs/​10.1021/​ed085p1372|Teaching Avogadros Hypothesis and helping student ​to see the world differently]]Brett Criswell, ​Journal of Chemical Education, Vol85No 10, october ​2008, pp 1372-1376. Résumé de N.G., 2008-2009+
  
 L’auteur s’est intéressé aux travaux de monsieur Chi et de ses collaborateurs sur l’ontologie («étude de ce qui est réel et de ce qui ne l’est pas) et les fausses conceptions en sciences. Le modèle qui a été développé pour expliquer l’origine des fausses conceptions et pourquoi elles sont si ancrées chez les élèves est lié à leur vision de la réalité et du monde qui les entourent. L’esprit humain classe les objets en « catégories de réalité » dont deux en particulier en sciences : « matière et procédé ». Il arrive que les élèves fassent une mauvaise classification et donc attribuent des propriétés à l’objet qui sont celles d’une autre catégorie et donc il leur devient très difficile de comprendre les propriétés réelles et de parvenir à un concept scientifique correct. Si l’enseignant se contente de mettre en avant l’erreur commise et de l’expliquer,​ l’élève n’acceptera la bonne conception que momentanément et reviendra progressivement à son idée première qui est fausse. Il s’agit donc de parvenir à trouver chez les élèves les erreurs de classement et de les corriger en les aidant à se construire les caractéristiques de leur nouvelle catégorie de réalité (« emergent process »). L’auteur s’est intéressé aux travaux de monsieur Chi et de ses collaborateurs sur l’ontologie («étude de ce qui est réel et de ce qui ne l’est pas) et les fausses conceptions en sciences. Le modèle qui a été développé pour expliquer l’origine des fausses conceptions et pourquoi elles sont si ancrées chez les élèves est lié à leur vision de la réalité et du monde qui les entourent. L’esprit humain classe les objets en « catégories de réalité » dont deux en particulier en sciences : « matière et procédé ». Il arrive que les élèves fassent une mauvaise classification et donc attribuent des propriétés à l’objet qui sont celles d’une autre catégorie et donc il leur devient très difficile de comprendre les propriétés réelles et de parvenir à un concept scientifique correct. Si l’enseignant se contente de mettre en avant l’erreur commise et de l’expliquer,​ l’élève n’acceptera la bonne conception que momentanément et reviendra progressivement à son idée première qui est fausse. Il s’agit donc de parvenir à trouver chez les élèves les erreurs de classement et de les corriger en les aidant à se construire les caractéristiques de leur nouvelle catégorie de réalité (« emergent process »).
teaching/biblio-10.1021-ed085p1372.txt · Dernière modification: 2018/06/07 12:23 par villersd