Le projet Education de GNU


Le projet GNU vient de relancer au niveau mondial la promotion des logiciels libres dans l’enseignement, à tous les niveaux d’éducation.

Ce nouvel effort est coordonné via le site http://www.gnu.org/education.

L’équipe nouvellement formée, le « GNU Education Team » est conduit par l’enseignante italienne Dora Scilipoti, convaincue des bienfaits de l’utilisation des logiciels libres. Des objectifs spécifiques ont été développés :

  • Présenter des exemples actuels d’institutions d’enseignement qui utilisent et promeuvent les logiciels libres;
  • Montrer des situations où les logiciels libres sont utilisés dans les établissements pour améliorer le processus d’apprentissage;
  • Publier des articles sur les divers aspects de l’usage des logiciels libres par les établissements d’enseignement;
  • Maintenir un dialogue avec les enseignants, étudiants et administratifs des écoles  pour écouter leurs difficultés et proposer un support;
  • Rester en contact avec d’autres groupes actifs dans la promotion des logiciels libres pour l’éducation.

GNU et la Free Software Foundation (FSF) expliquent que la philosophie même des logiciels libres sont un pré-requis pour tout environnement éducatif utilisant des ordinateurs :

Educational institutions of all levels should use and teach free software because it is the only software that allows them to accomplish their essential missions: to disseminate human knowledge and to prepare students to be good members of their community. The source code and the methods of free software are part of human knowledge. On the contrary, proprietary software is secret, restricted knowledge, which is the opposite of the mission of educational institutions. Free software supports education, proprietary software forbids education.

Traduction : Les établissements d’enseignement de tous niveaux devraient utiliser et enseigner les logiciels libres parce que ce sont les seuls logiciels qui leur permettent d’accomplir leurs missions essentielles : diffuser la connaissance humaine et préparer les élèves à être de bons membres de leur communauté. Le code source et les méthodes des logiciels libres font partie de la connaissance humaine. Au contraire, le logiciel propriétaire est secret, restreint la connaissance, ce qui est à l’opposé de la mission des établissements d’enseignement. Le logiciel libre supporte l’éducation, le logiciel propriétaire interdit l’éducation.

Dans un article à la page http://fsf.org/blogs/community/gnu-education-website-relaunch, Scilipoti donne un aperçu de la philosophie d’organisation du projet, des contributeurs actuels et des progrès à ce jour. De sa motivation de base expliquant son implication, elle déclare : « En tant que promoteur du logiciel libre et enseignante, j’ai toujours senti que le projet GNU devait aborder le sujet spécifiquement et en profondeur, car c’est au coeur du domaine de l’éducation qu’on trouve les principes éthiques et le terrain le plus fertile en faveur de la construction d’une société meilleure ».

Dans son article, Scilipoti met également en évidence quelques-unes des réussites des logiciels libres à travers le monde, en particulier du Kerala, en Inde, où le gouvernement a migré plus de 2600 de ses écoles publiques vers le logiciel libre.

Alors que l’équipe de l’Éducation a déjà compilé une collection de documents utiles, ils sont également à la recherche de contributeurs bénévoles supplémentaires. Les gens qui veulent aider, ou qui ont des informations sur des exemples instructifs de l’utilisation actuelle des logiciels libres dans les écoles, devraient le communiquer à l’adresse education@gnu.org.

« L’éducation est vraiment l’un des domaines les plus fondamentaux sur lequel nous avons besoin de nous concentrer pour atteindre un réel changement sociétal », a déclaré le directeur exécutif de la Free Software Foundation, John Sullivan. « Nous devons reconnaître et aider les écoles qui prennent le bon chemin, et aider ceux qui ne sont pas encore à même de comprendre pourquoi les cadeaux tels que Microsoft Office, iPad, et Kindle ne sont pas si fameux pour les classes. Nous sommes très reconnaissants à tous les membres de l’équipe de relever ce défi. J’espère que d’autres seront inspirés par leur travail et participeront à l’effort ».

L’équipe « Éducation » a également travaillé en étroite collaboration avec l’équipe de traduction du projet GNU pour rendre les nouveaux textes disponibles dans un maximum de langues. Les personnes intéressées à apporter leur aide à cette traduction du projet devraient consulter l’information à la page http://www.gnu.org/server/standards/README.translations.html.

 

4 réflexions au sujet de « Le projet Education de GNU »

  1. Ping : Le projet Education de GNU | LoLiGrUB ASBL

  2. Belle initiative que celle là, mais qui restera marginale en Belgique francophone.
    En effet, combien de professeurs continuent de nier l’existence de logiciels libres suffisamment capable de répondre aux besoins des étudiants.
    Nombre de professeurs proposent toujours à leurs élèves le recours au piratage pour l’utilisation de logiciels propriétaires dont ils font usages au quotidien.
    Pour ma part, ayant donné des formations au niveau des professeurs du secondaire dans le réseau d’enseignement provincial, dont le thème était : « Migration de MS OFFICE ver OPENOFFICE », n’a absolument rien donné.

    Je doute donc des répercussions que pourra avoir cette initiative.

    • Merci JPL pour ton commentaire.
      Ton pessimisme est compréhensible, mais je vois tout de même une frange non négligeable sensible et en faveur des logiciels libres dans l’enseignement. En présentant régulièrement les arguments, on renforce ces opinions, on intéresse certains, et on déstabilise les (trop) convaincus du logiciel privateur ! Passer de quelques pourcents à quelques dizaines de pourcents prendra bien sûr du temps.
      Reste les francophones d’ailleurs qui lisent cette news, chez qui le Libre est bien plus répandu ….

  3. Ping : Le projet Education de GNU | Didier Villers, UMONS | Éducation, Logiciel libre | Scoop.it

Les commentaires sont fermés.