ACTA : la nouvelle menace pour Internet

L’ACTA, un traité mondial, pourrait permettre à de grandes entreprises de censurer Internet. Négocié en secret par un petit nombre de pays riches et de puissantes entreprises, ce traité mettrait en place un organisme de l’ombre anti-contrefaçon permettant à des intérêts privés de surveiller tout ce que nous faisons en ligne. Il leur donnerait aussi la possibilité d’imposer des sanctions très sévères – allant jusqu’à des peines de prison – contre les personnes coupables selon eux de nuire à leur activité.

L’organisation non-gouvernementale Avaaz mène actuellement une campagne visant à récolter 1 500 000 signatures afin de persuader l’Union Européenne de ne pas ratifier l’ACTA. Son refus mettrait en échec cette attaque mondiale sur l’Internet libre. Voici le texte soumis à pétition :

 » Nous, citoyens du monde, vous appelons à défendre un Internet libre et ouvert et à refuser de ratifier l’Accord Commercial Anti-Contrefaçon (ACTA) qui l’anéantirait. Internet est un outil essentiel aux peuples du monde entier pour échanger des idées et promouvoir la démocratie. Nous vous exhortons à faire preuve d’un véritable leadership mondial et à protéger nos droits. « 

Si vous souhaitez soutenir cette pétition à l’échelle mondiale, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur la page http://www.avaaz.org/fr/eu_save_the_internet_fr/?fp ou la page http://www.avaaz.org/en/eu_save_the_internet/?fp (en anglais), et d’y indiquer votre nom, votre pays et votre email !